Lot 642
20 000 - 30 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

WELLES ORSON (1915-1985)


Projets, notes et croquis pour les décors de son film «Le Procès». 95 feuillets in-4.
Projets, notes et croquis d'Orson Welles pour les décors du film «Le Procès», adaptation cinématographique du roman de Kafka [Zagreb et Paris, 1962].
95 feuillets in-4 dont 91 comportant des dessins originaux et 4 feuillets de texte. L'ensemble en feuilles au feutre de couleurs et au crayon noir.
91 croquis en couleurs et notes de la main d'Orson Welles élaborant les lieux inquiétants dans lesquels se débattront K. (Anthony Perkins), son avocat (Orson Welles) et Leni (Romy Schneider).
Kafka et Welles sont deux artistes que tout rapproche malgré le dédain qu'exprime Kafka pour le cinéma, la théâtralité de Kafka attire
Welles, homme de théâtre. La dimension politique du procès de Kafka intéresse au plus haut point Welles, homme fasciné par le pouvoir. En réponse aux critiques d'infidélité à l'oeuvre de Kafka, il déclare: «Kafka n'est pas l'écrivain extraordinaire que l'on s'accorde aujourd'hui à reconnaître. C'est pourquoi je n'étais pas soucieux de fidélité excessive et que je pouvais faire un film de Welles.» (Cahiers du cinéma, avril 1965)
Plus que de l'oeuvre de Kafka, c'est de ses préoccupations personnelles dont s'occupe Orson Welles lorsqu'il décide de tourner «Le Procès»: «Dorénavant je m'intéresse plus aux abus de la police et de l'état qu'à ceux de l'argent parce qu'aujourd'hui l'état est plus puissant que l'argent. Je cherche donc quelque moyen de dire ça.» (Cahiers du cinéma, juin 1958)
OEuvre d'auteur par excellence, «Le Procès» permit à Welles de créer des décors futuristes aménageant l‘espace pour filmer comme il l'entend.
Ce rarissime manuscrit en est la parfaite illustration.
PROVENANCE:
Vente Sotheby's du 15/05/2012.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue