Lot 555
40 000 - 50 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

BREL JACQUES (1929-1978)


Cahier autographe. Amsterdam. Les Timides.
Manuscrits autographes [1964] cahier à spirales grand in-8.
59 pages.
Précieux cahier de notes autographes et manuscrits de chansons de Jacques Brel. 59 pages.
Sur le premier plat on peut lire à l'encre «33 T 25 spécial. Qu'est-ce que j'ai dans l'oreille qui empêche le Jazz de l'entrer. Dors vieux camarade. Le pendu. Enterrement d'un grand amour. Chanson américaine. Amours débutantes. Viendra-t-il ce jour.»
D'autres titres sont mentionnés à l'intérieur de chaque plat. Ce cahier autographe a été écrit de la main de Brel au stylo à bille, à l'encre et au crayon.
Le cahier comprend:
- «Les Timides», 4 couplets avec variantes (2 pages).
- «Amsterdam», 4 couplets avec variantes, multiples ratures, corrections et ajouts, la chute du manuscrit se trouve à la fin du cahier (6 pages).
- «La Chanson de Jacky», 4 couplets, nombreuses rature corrections et ajouts (4 pages).
- «Cheval», 4 couplets, variantes de la version définitive sans la chute, ratures, corrections et ajouts (5 pages).
- «L'Âge idiot», ébauche des premiers, deuxième et quatrième couplets, nombreuses ratures, corrections et ajouts (2 pages).
- Des notes pour les chansons «Grand-mère» (3 pages), «La Ville s'endormait» (une page et un feuillet détaché du cahier), «Je m'en remets à toi» et diverses notes et titres de chansons: «Tu Reviendras dis», «Mon enfance», etc.
Références: Jacques Perciot p.9, 78-Brel, O.I, p.262-265, 295-296, 299-302, 319-320,324-325, 347-349.
Marc Robine p.254-256.
Lorsque Brel compose «Amsterdam», il imagine une chanson de marin ressemblant à un tableau de Bruegel, avec une note classique d'accordéon en sourdine (Jacques Perciot, Cinémonde 13/10/1964).
Dans son cahier, Brel commence par écrire ce couplet «Dans le port d'Amsterdam/ya des marins qui boivent/qui boivent et qui reboivent/ à [la santé des dames] et qui boivent encore», chiffré 2 et corrigé par un 3, au-dessous il compose un autre couplet chiffré 2 et corrigé par un 4, les derniers vers sont écrits à la fin du cahier. Ces couplets seront respectivement les trois et quatrième de la version définition de la chanson.
Sur la page suivante il écrit «Buvons à la santé des femmes qui nous attendent» et quelques lignes plus bas «Dans le port d'Amsterdam ya d marins qui boivent» avec encadré à côté quatre verbes conjugués à la troisième personne du pluriel qui vont former la chute des deuxièmes vers de chaque couplet: «pleurent», «dansent», «chantent» et «mangent». Il élabore ensuite sur deux colonnes la matrice du deuxième couplet notant seulement la chute de chacun.
Vient ensuite des poissons «ruisselants/sur des nappes trop blanches», deux vers annotés d'une double flèche signifiant leur inversion dans la version finale, le reste du couplet comporte de nombreuses ratures et corrections.
Sur une troisième page, Brel a rédigé un autre couplet, 3 strophes de quatrains dont «Dans le port d'Amsterdam/ya d marins qui pleurent / qui pleurent sans faire de larmes/qui pleurent de l'intérieur»; les deux autres strophes du couplet portent une accolade signifiant que Brel les conservera dans la version finale pour les inclure dans le premier couplet.
La chanson fut interprétée pour la première fois sur scène en 1964.
Brel aimait faire découvrir ses chansons à son public quelques jours après les avoir achevées. Chantée en ouverture à Versailles, le public ne l'accueillit pas avec enthousiasme, Brel préfèrera la chanter en troisième position à l'Olympia. Dès le premier couplet, le public est interloqué puis au terme de l'interprétation, le succès est total. (Marc Robine)
Précieux et extraordinaire cahier de travail de Jacques Brel dans lequel figure l'une des plus célèbres et géniales oeuvres de la chanson française.
PROVENANCE:
Vente Sotheby's du 08/10/2008.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue