ECOLE SURRÉALISTE

Lot 80
200 - 300 €
Résultats sans frais
Résultat: 700 €

ECOLE SURRÉALISTE

Sans titre, décalcomanie dans le goût d'André Breton.
Dessin à l'encre, porte une initiale B en bas à gauche.
26,5 x 21 cm.
La décalcomanie
La décalcomanie figure parmi les célèbres techniques surréalistes, utilisée pour la première fois par Oscar Dominguez en 1936.
«Dans un article du Minotaure (nº 28) paru en 1936, André Breton vante les mérites de cette technique «automatique», déjà utilisée par Victor Hugo ou George Sand - sous le nom de dendrite: «d'une décalcomanie sans objet préconçu (décalcomanie du désir)». Il salue cette «recette à la portée de tous, qui demande à être incorporée aux secrets de l'art magique surréaliste», et qui «ouvre à volonté sa fenêtre sur les plus beaux paysages du monde et d'ailleurs»: «Étendez au moyen d'un gros pinceau de la gouache noire, plus ou moins diluée par places, sur une feuille de papier blanc que vous recouvrez aussitôt d'une feuille semblable sur laquelle vous exercez du revers de la main une pression moyenne; soulevez sans hâte par son bord supérieur cette seconde feuille [...] quitte à la réappliquer et à la soulever de nouveau jusqu'à séchage à peu près complet. Ce que vous avez devant vous n'est peut-être que le vieux mur paranoïaque de Vinci, mais c'est ce mur porté à sa perfection.»
De nombreux artistes se sont essayés à cette technique tels que Max Ernst, André Breton, Enrico Donati, Georges Hugnet, Hans Bellmer, Marcel Jean, Yves Tanguy et bien d'autres encore. In: Collection art graphique - La collection du Centre
Pompidou, Musée national d'art moderne, Paris, Centre Pompidou, 2008
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue