Raden SALEH (1814-1880)

Lot 73
50 000 - 70 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

Raden SALEH (1814-1880)


Portrait présumé de Caspar Reinwardt, naturaliste néerlandais (1773-1854).
Huile sur panneau.
Signée et datée 1835 en haut à droite.
36,5 x 31 cm.
RADEN SALEH (1811-1880)
Raden Saleh est le fils d'un notable de Semarang (Java, île des Indes néerlandaises).
Son oncle le confie à un tuteur à Batavia (Djakarta) qui lui fait suivre les cours de l'école primaire néerlandaise. Il est remarqué pour ses dons par Caspar Reinwardt
- directeur de l'Agriculture, des Arts et des Sciences dans la colonie hollandaise ainsi que du jardin botanique de Bogor - puis par un peintre voyageur belge, Antoine
Payen, qui lui apprend les techniques de la peinture occidentale. Aidé et encouragé par son entourage, Saleh part pour les Pays-Bas en 1829. Il devient l'élève de Schelfout et de Kruseman.
Son talent tout autant que son origine exotique vont faire sa renommée auprès des cours d'Europe. Il travaille à Dresde, Weimar et, en 1844, devient peintre du Palais-Royal des Pays-Bas. Il est encouragé lors de son voyage à Paris par l'acquisition de deux toiles par le roi Louis-Philippe. Il admire Horace Vernet qu'il accompagne en Algérie et Delacroix. Il retourne en Indonésie en 1851 où il continue de peindre et il épouse en secondes noces une princesse de la cour de Surakarta.
A Batavia, il est nommé conservateur d'un institut de collection d'objets d'art.
SON OEUVRE Protégé du roi en Hollande, il exécute des portraits officiels qui font sa renommée et lui confèrent une sécurité matérielle. Mais en ce milieu des années 1840, c'est l'école romantique qui enthousiasme les visiteurs des expositions et des salons européens. Il peint des scènes de chasse aux lions, aux cerfs qu'il place dans des paysages indonésiens. Son pinceau est redevable de la touche emportée de Delacroix et ses sujets mêlent le tragique romantique et des détails exotiques issus de son pays d'origine.
CASPER GEORG CARL REINWARDT (1773-1854)
Notre portrait empreint d'humanisme est le témoignage affectueux du peintre visà- vis de son protecteur.
Le fondateur des «Lands Plantentuin» (Espace des jardins plantés) de Bogor, du nom que les Néerlandais lui ont donné, est Casper Georg Carl Reinwardt. Allemand d'origine, ayant étudié aux Pays-Bas les sciences naturelles, la botanique et la chimie, il est nommé à 44 ans en 1817 directeur des questions agricoles sur Java et les îles environnantes. En 1817, 47 hectares de terrains entourant le palais du gouverneur sont convertis en jardin botanique et Reinwardt en est nommé directeur jusqu'en 1822. Durant cette période, 900 nouvelles plantations sont effectuées dans le jardin. A son retour, il enrichit considérablement de plantes exotiques le jardin botanique de Leyde.
Caspar Reinwardt et le jeune Raden Saleh ont eu une relation très privée. Raden Saleh vit un certain temps dans la maison de Reinwardt à Bogor.
Ils se retrouvent en 1835, Reinwardt est alors professeur d'histoire naturelle à l'université de Leyde. Leur relation précoce en Indonésie peut sans doute expliquer la réalisation de ce portrait l'année de leurs retrouvailles.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue